Avant même que l'industrie ne soit à genoux, l'ATSC (Advanced Television Systems Committee) a lancé le développement d'une norme télévisuelle de diffusion 3DTV, qui apportera plusieurs méthodes de transmission de contenu vers les téléphones portables ainsi que vers les périphériques fixes.

Le travail sur la nouvelle norme de diffusion 3DTV renforce les efforts de l'équipe de planification 3DTV de ATSC dans le courant de l'année dernière, et pourrait être achevé d'ici un an. Ces efforts garantiront que le contenu 3D soit envoyé sur un canal terrestre ATSC vers des récepteurs fixes, avec visualisation double (l'oeil gauche et l'oeil droit) en temps réel, mais aussi que le contenu en 3D soit envoyé sur un canal terrestre ATSC vers les récepteurs portables/à main, de nouveau avec visualisation double et en temps réel.

L'ajout de la transmission 3D-TV par les airs fait partie intégrante de nos efforts d'expansion des capacités de la suite ATSC de normes télévisuelles numériques », dit Mark Richter, le Président de ATSC. L'ajout de la capacité 3D-TV à la norme de diffusion DTV favorisera de nouveaux services de diffusion, tout en préservant l'intégrité de l'héritage des récepteurs de télévision, en adoptant un système qui permet la livraison simultanée de 2D HDTV, DTV mobile et des programmes en 3D sur le même canal, tout en assurant une rétrocompatibilité.

Le travail de développement sera dirigée par Youngkwon Lim, représentant de l'ETRI (Electronics and Telecommunication Research Institute) en Corée du Sud, et Richard Chernock, de Triveni Digital et Président du Groupe de technologie et des normes ATSC.