Al Jazeera Sport victime d'attaques de hackers

Le bouquet Al Jazeera Sport qui comporte douze chaînes cryptées et quatre autres en clair a été victime samedi et hier dimanche d'un acte de sabotage, vraisemblablement œuvre de hackers, qui a privé des millions d'abonnés de suivre les programmes du monstre de l'audiovisuel sportif.
En effet, JSC Sports a cessé de diffuser ses programmes durant plusieurs heures lorsqu'une coupure de son signal s'est produite samedi en fin d'après-midi sur le satellite Nilesat. Seule la chaîne d'information Jazeera Sport News, récemment créée, a pu émettre ses programmes sur ledit satellite.

La chaîne qatarie a vite réagi à travers son site internet ainsi que sa page Facebook pour dénoncer un «sabotage délibéré», tout en s'arrogeant le droit de poursuivre en justice ceux qui ont chahuté leur programme, privant ainsi des milliers de téléspectateurs de suivre ses programmes samedi, notamment la rencontre de la Liga entre le Real Madrid et Grenade.

Cette «panne technique» a perduré jusqu'en fin de soirée, laissant la plateforme de la chaîne totalement paralysée. Il a fallu l'intervention en urgence du service technique de la chaîne pour réparer le faisceau endommagé par les attaques des hackers. Entre temps, JSC Sport a ouvert une nouvelle fréquence sur le satellite Nilesat pour sa chaîne JSC +2 afin de permettre à ses nombreux abonnés à la carte de suivre le match Real Madrid-FC Grenade.

Les mêmes actes de brouillage se sont répétés également hier au milieu de la journée, puisque Al Jazeera Sport n'a pu émettre ses programmes, ce qui a privé les téléspectateurs arabes qui ont orienté leur assiette parabolique vers le satellite Nilesat, d'une partie du choc de la coupe d'Angleterre qui a opposé Manchester City à son voisin Manchester United.

Ce n'est pas la première fois que JSC Sport dont le taux d'audience est estimé entre 30 à 40 millions de téléspectateurs fait l'objet d'attaques pirates similaires, puisque cette dernière a déjà eu à essuyer des assauts de hackers anonymes lors de la phase finale de la coupe d'Afrique des nations en 2010 en Angola ainsi que durant la même année lors de la cérémonie d'ouverture du Mondial sud-africain.

A l'époque, le groupe avait accusé indirectement l'Egypte, propriétaire du satellite Nilesat, mais aussi la Jordanie d'être à l'origine de ces mystérieux actes de brouillage dont ont victimes ses chaînes durant ces deux compétitions majeures, ce qui a entraîné une vive polémique entre les parties concernées.

Cette fois, la récente hausse des tarifs sur les cartes Al Jazeera Sport qui a fait gronder des milliers de téléspectateurs arabes pourrait être, selon les observateurs, un des facteurs majeurs de cet acte de sabotage. Les mauvaises langues essayent de trouver un lien direct avec l'achat du groupe qatari d'une partie des droits de diffusion en France de la Ligue des champions contre Canal + et TF1 pour les saisons de 2012 à 2015.

A noter que JSC Sports a trusté l'exclusivité de la plupart des compétitions sportives majeures, notamment footballistiques dont la Coupe d'Afrique des nations et l'Euro qui débuteront respectivement en février et juin de la nouvelle année, d'où le fameux slogan de la chaine «We have no limits».