« Selon des informations puisées à des sources habituellement fiables, l'une des raisons principales du retard dans la production du Cristor Phoenix résiderait dans des manœuvres anticoncurrentielles de SMT auprès du ou des fabricants chinois pressentis, avec lesquels Cristor a l'habitude de traiter et qui sont fiables.
S'adresser à d'autres fabricants chinois dont la fiabilité commerciale n'est pas établie entraînerait le risque de voir apparaître de nombreux clones sur lesquels l'OS et le firmware (Main Software) Kyng pour le Phoenix pourrait tourner. Etant donné la capacité de production chinoise, on risquerait de se retrouver dans une situation où il serait produit bien plus de clones du Phoenix que de Phoenix originaux!
Quant à produire en Algérie même, rappelons que c'est, dans les conditions actuelles, se mettre à la merci de ruptures d'approvisionnement en composants.
La solution serait une modification du chip Fujitsu, dans lequel Cristor pourrait insérer un code illisible par toute méthode connue, dump, etc. Ceci un peu à la manière des nouveaux récepteurs OSN (Orbit Showtime Network). Sans ce code le software ne pourrait pas fonctionner. On s'acheminerait vers cette solution. »