SES TechCom, filiale de SES S.A., annonce avoir signé des contrats portant sur des parties importantes de l’infrastructure terrestre du nouveau système européen de relais de données (European Data Relay System ou EDRS) avec Astrium et le Centre allemand pour l’aéronautique et l’aérospatiale (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt ou DLR) au centre allemand des opérations spatiales situé à Oberpfaffenhofen.

Dans le cadre de l’EDRS, SES TechCom livrera quatre stations de contrôle par satellite ultramodernes et des installations de réception des données qui seront construites sur le terrain des stations terrestres de Weilheim (DLR), Redu (Belgique) et Harwell (Angleterre). Par ailleurs, SES TechCom assurera l’exploitation de la station de contrôle par satellite de Redu pour le compte du DLR. Toutes les installations fournies par SES TechCom fonctionnent en bande de fréquence Ka, laquelle assure la transmission, l’enregistrement et le transfert terrestre de très importantes quantités de données évaluées en gigabits.

L’EDRS repose sur deux satellites « de relais » géostationnaires qui, en raison de leur position fixe dans l’espace, captent les données de communication à haut débit des satellites d’observation terrestre en orbite basse et les transmettent à la Terre sans retard. Ainsi, les satellites d’observation ne dépendent plus pendant leur vol des courts temps de contact avec leurs stations au sol comme cela était le cas jusqu’à présent. De bien plus importantes quantités de données peuvent alors être transmises plus vite et sur de plus longues périodes de l’espace à la Terre. Pour la première fois et dans le cadre de l’EDRS, la technologie du laser optique sera également exploitée de manière opérationnelle pour transmettre les données. Pour ce faire, on aura recours à de petits terminaux de communication laser capables de transmettre des quantités de données jusqu’à 1,8 Gbit/s sur une distance de 45 000 km. Cela correspond environ à 100 000 pages A4 imprimées à la seconde.

L’autoroute de l’information de l’espace sera réalisée comme partenariat public-privé entre l’Agence spatiale européenne (ESA) et Astrium comme chef de file, opérateur et prestataire de services.

Le contrat sur l’EDRS a été signé ce jour à Oberpfaffenhofen par le Prof. Huber, directeur du département Trafic spatial et entraînement des astronautes du DLR et Gerhard Bethscheider, directeur de SES TechCom S.A. en présence de François Biltgen, ministre luxembourgeois de la communication, du Prof. Johann-Dietrich Wörner, PDG du DLR, et d’Evert Dudok, PDG d’Astrium GmbH. Cette signature a donné l’occasion d’inaugurer officiellement à Weilheim une station de mesure ultraprécise fonctionnant à partir d’une antenne en bande Ka de 13 m développée par l’industrie luxembourgeoise, et notamment HITEC Luxembourg S.A., sous la responsabilité de SES TechCom et en étroite collaboration avec le DLR.