Jean-Marc Ayrault siffle la fin de partie

Le Premier ministre français a sifflé samedi la fin de partie après la passe d'armes entre ses ministres de la Culture et du Budget sur un retour à la publicité après 20 heures sur les chaînes publiques.
Pour Jean-Marc Ayrault « la question du retour de la publicité n'est pas à l'ordre du jour », petite phrase consensuelle qui ouvre la porte à toutes les suppositions mais met fin au débat entre ses deux ministres.
Jeudi, le ministre délégué au Budget avait indiqué qu'un retour des spots télévisés sur France Télévisions après 20 heures, n'était pas à exclure.
Vendredi, sa collègue de la Culture assurait qu'il n'en était pas question.
L'arbitrage du Premier ministre ne résout pas la question financière pour France Télévisions.
Pour compenser le manque à gagner estimé entre 450 et 500 M€, deux taxes avaient été instaurées sur les opérateurs télécoms et les télévisions privées par l'ancien gouvernement.
Or la Commission européenne souhaite que la France les supprime au nom d'une distorsion de concurrence entre acteurs privés et publics.
En ce cas, il faudra trouver d'autres sources de financement.
Le Premier ministre a rappelé que la suppression de la publicité faisait l'objet d'un contentieux qui n'est pour l'instant pas jugé « et qui ne le sera pas avant l'année prochaine ».
Il y a donc urgence à ne pas se presser.