Le must-carry en mutation ?

Dans un contexte de fragmentation du marché audiovisuel, et de concurrence entre les opérateurs, l'Observatoire européen de l'audiovisuel dresse un état des lieux des règles de must-carry en Europe dans un nouveau rapport intitulé Must-carry: Renaissance ou réforme?


En Europe, les législateurs s'efforcent d'assurer une visibilité aux contenus d'intérêt général, habituellement proposés par les chaînes de service public, en mettant en place des obligations de distribution indique le rapport.

La Pologne a adopté l'été dernier des dispositions nouvelles en vertu desquelles tous les réseaux de radiodiffusion sont tenus de reprendre les deux premières chaînes de service public ainsi qu'une chaîne publique régionale.

« L'obligation de distribution vise à garantir l'accès à certains réseaux de radiodiffusion destinés à des chaînes spécifiques. Cette tendance à imposer une obligation d'offre repose sur l'idée que les chaînes doivent elles aussi mettre leurs contenus à la disposition des réseaux, non seulement de manière à ce que l'offre de base soit plus variée, mais également afin de garantir la viabilité économique de certains réseaux de distribution » souligne le rapport.

Les règles de must-carry sont « technologiquement neutres » en ce qu'elles peuvent pareillement s'appliquer au câble, au satellite, aux réseaux terrestres ou encore à l'IPTV.

Cette réglementation s'applique seulement aux « capacités de distribution disponibles » (à savoir aux réseaux de radiodiffusion) et non pas aux contenus eux-mêmes.

Pour autant, le rapport s'interroge sur l'avenir de la réglementation en matière de must-carry.

« De nouvelles problématiques relatives aux obligations de distribution pourraient à présent voir le jour dans la mesure où, d'une part, les chaînes classiques sont de plus en plus interactives et, d'autre part, les nouveaux services tels que la télévision de rattrapage se multiplient » conclut-il