Results 1 to 10 of 10

Thread: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

  1. #1
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Talking Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud








    Débarrassées de leur bouquet numérique TPS, fusionné avec son concurrent Canal+, TF1 et M6 peuvent poursuivre leur concurrence effrénée. M6 a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) après l'annonce de la prise de participation de 33,5 % de TF1 dans le capital d'AB Groupe. Selon la lettre spécialisée Satellifax du 5 janvier, la chaîne présidée par Nicolas de Tavernost a adressé, vendredi 22 décembre 2006, un courrier au CSA pour lui demander un examen approfondi des conséquences du rapprochement capitalistique entre TF1 et AB Groupe.
    if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}
    on error resume next wbo_flash_ok =0 For wfv = 9 To 4 Step -1 wbo_flash_ok = ( IsObject(CreateObject("ShockwaveFlash.ShockwaveFla sh." & wfv))) If (wbo_flash_ok) Then Exit For End If Next
    "La prise de participation de TF1 a pour effet, au-delà du marché de l'édition des chaînes, de renforcer la position de cette société sur le marché de l'acquisition des droits audiovisuels ainsi que sur le marché de la publicité télévisée", s'indigne M. de Tavernost, qui a demandé à être auditionné par le CSA sur ce dossier. Dans sa lettred'une dizaine de pages "très bien argumentée", selon le CSA, M. de Tavernost consigne tous les arguments qui devraient conduire l'instance de régulation à s'opposer à cette opération.
    M6 prétend que "les changements intervenus dans la composition du capital social de la société AB, détentrice d'autorisations TNT pour les chaînes NT1 et AB1, remettent en cause les engagements pris lors du rachat de TMC" détenu par TF1 (40 %) et AB Groupe (40 %). Enfin, la chaîne privée assure qu'à l'occasion de cette opération TF1 détient "directement ou indirectement" huit autorisations de chaînes de la TNT, alors que la réglementation prévoit qu'une chaîne ne peut aller au-delà de sept. En plus de la Une, le groupe TF1 est présent au capital de TF6, Eurosport, LCI, TPS Star, TMC, AB1 et NT1.
    En pratique, la saisine de M6 devrait rester sans effet. Lors de son entrée au capital d'AB Groupe, TF1 avait prévenu que cette opération ne pouvait être considérée comme "un changement significatif du capital" de la société de Claude Berda (Le Monde du 6 décembre 2006). A l'époque, un simple rapprochement "économique" pour TF1, sans prolongement en terme de "pouvoir" dans AB Groupe. Déjà la direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCFR) a donné son feu vert à cette opération.
    Le groupe de travail du CSA ne s'est réuni qu'une seule fois. Il ne devrait donner son aval qu'en mars, après le départ de son président, Dominique Baudis. Un assentiment qui pourrait être assorti de conditions. Le CSA devrait "faire appel à un expert extérieur" pour encadrer la prise de participation de TF1. Selon nos informations, l'instance de régulation ne devrait pas utiliser son "arme nucléaire", l'article 42-3 de la loi sur l'audiovisuel, qui prévoit le retrait de l'autorisation d'émettre.
    Du côté du CSA, on se déclare "presque admiratif de la façon dont TF1 a changé son fusil d'épaule sur la TNT". D'abord adversaire déclaré du numérique hertzien, la Une pourrait devenir le premier groupe de la TNT gratuite avec quatre autorisations : TF1, TMC, NT1 et le canal bonus.
    Les concurrents de la Une s'en inquiètent. BFMTV, NRJ 12 et Direct 8 ont annoncé, lundi 8 janvier, la création de l'association "les nouveaux entrants de la TNT". Leur principal objectif est d'obtenir le retrait du canal bonus pour les chaînes historiques. La virulence de M6 n'est pas due au hasard. Pour compenser l'érosion de l'audience des chaînes généralistes sur la TNT, M. de Tavernost mise sur une stratégie de groupe avec l'apport des résultats de W9.
    Une démarche que TF1 n'aurait pu copier avec seulement 40 % de TMC. Mais avec quatre fréquences, la Une devrait maintenir sa domination auprès des téléspectateurs comme des annonceurs.


    merci a qui de droit

  2. #2
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Re: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

    Une enquête TPS Panel on the web lancée ce matin révèle les modalités de fusion TPS-Canalsat pour les abonnés TPS. On apprend ainsi dans le questionnaire posé aux abonnés TPS : - l'arrivée confirmée au 1er février de Sport + et Planète Thalassa - l'arrivée fin mars de Cuisine TV et Comédie - l'arrivée en mai de Jimmy.
    En outre, le nouveau forfait basic est détaillée et comprendra l'ensemble des chaines de Canalsat et TPS sauf certaines qui seraient amenées à disparaître et d'autres qui devraient peut être être intégrées dans des niveaux d'offres supérieures (à moins encore que les négociations ne soient pas encore finalisées avec ces chaines).
    Les chaînes absentes du basic seraient :
    - côté TPS : Météo Express, Odyssée, Escales (en option), Beur TV, Télétoon+1, Eurêka, Boomerang, Tfou, Bandiagara, M6 Music Hits (confirmée dans niveau d'offre supérieur), Mezzo (en option), M6 Boutique, Liberty TV, Astrocenter TV, TV8 Mont Blanc, La Locale, Luxe TV, Best of Shopping
    - côté Canalsat : Fox Life, E!, Planète No Limit, Discovery, Voyage, ESPN Classic, Onzéo, Motors TV, Extreme Sport, NASN, Mangas, Tchatche TV, Liberty TV
    Enfin, le 21 mars une campagne de communication annoncerait le mariage officiel TPS+Canalsat.
    Dès le mois d'avril la marque TPS disparaîtrait au profit du NOUVEAU Canalsat avec des spots faisant le focus sur les thématiques de chaînes.
    La migration des abonnés TPS se ferait à partir du mois de septembre et se poursuivrait jusqu'à fin décembre 2007.

  3. #3
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Re: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

    Canalsat effectue une vague de mise à jour de son terminal MediasatMax jusqu'au 08 février. Cette mise à jour apportera de nouvelles fonctionnalités: - Le Guide des Programmes : accessible par la touche GUIDE pour consulter les programmes toutes chaînes confondues sur les 7 prochains jours. - La programmation des enregistrements vers votre magnétoscope ou graveur DVD de salon. - Des services interactifs : CINE+/ FOOT+, l'Espace Client, le Zapfoot, A la Une. - La Zapliste : Retrouvez la liste des chaînes disponibles sur votre décodeur MEDIASAT MAX. - Les sous-titres sur toutes les chaînes satellite et TNT. - La mosaïque des radios.
    Procédure : Pour bénéficier de cette mise à jour, éteignez et allumez votre décodeur deux fois de suite en appuyant sur la touche veille de votre télécommande. Un message vous invitera alors, à accepter la mise à jour. Celle-ci durera environ 10 minutes. A l'issue de la mise à jour, il sera nécessaire de procéder de nouveau, à la mémorisation des chaînes et à la création de votre Code Parent en suivant les instructions présentes à l'écran.

  4. #4

    Arrow Re: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

    Salut, la guerre ne fait que commencer!
    Canal va se retrouver tout seul, il n'aura plus de conccurences.
    Hé ben non, ce qui fait vivre une chaines de télévision ou de radio ce sont les Pubs et Canal est essouflé financierement.
    l'annonce de Tf1 et de son bouquet gratuit de 24 chaines, le bouquet de la Tnt qui sera bientot accessible a tous via Atlantic Bird, les chaines Belge qui arriverons bientot sur le Sat et le fait que certain annonceurs seraient évidement interessés,par la création d'un bouquet avec pubs,comme aux USA, entrainera une diminution des abonnés.
    On l'a vu, l'Allemagne, l'Italie et l'Angleterre sont les précurseurs de l'offre gratuite de chaines de télévision.
    Avec a présent, ces 4.000.000 d' abonnés Canal devrait etre limite au niveau bénéfices.
    La fusion a couté tres cher, la location des transpondeurs sat et cable coute une fortune, il faut payer les chaines reprises dans les bouquets, le cryptage les droits de diffusions, etc.....
    Si le vent est trop fort, il déchire les voiles.
    A+.

  5. #5
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Re: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

    Nous sommes en mesure de vous annoncer que c'est le 21 mars prochain que sera réalisée l'harmonisation totale des deux offres CanalSat sur Astra et TPS sur Hot Bird. A partir de cette date vous allez recevoir exactement la même offre quelque soit le bouquet auquel vous êtes abonné. A cette occasion , entre autres modifications, il y aura une refonte complète de l'offre cinéma : c'est ainsi que c'est le 21 mars prochain que les chaînes cinéma de TPS disparaîtront, et seront intégrées dans les chaînes cinéma de Canalsat: TPS Cinestar devient Cinécinéma Star, Cinécinéma Auteur devient Cinécinéma Culte (en intégrant TPS Cinéculte), Cinécinéma Famiz devient Cinécinéma Family (en intégrant TPS CinéFamily). Quant à Cinécinéma Premier, Classic, Frisson et Emotion, ces chaînes gardent leur nom, tout en intégrant TPS Cinextreme, Cinétoile et Homecinéma. Début avril les abonnés à TPS pourront commencer à changer de position orbitale : Canalsat proposera une réorientation gratuite de parabole. Inutile de se précipiter : cette opération se poursuivra pendant plusieurs mois (jusqu'en 2008) puisqu'il faut réorienter environ 1,4 millions d'antennes aujourd'hui sur Hot bird vers Astra. Rappelons que cette intervention faite par un antenniste sera prise en charge par Canalsat

  6. #6
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Smile Re: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

    Quatre mois après l'annonce du rapprochement des bouquets satellitaires CanalSat et TPS, le directeur général de la chaîne Canal + détaille les enjeux de cette fusion soumise à l'examen des autorités de la concurrence.


    LE FIGARO. – Le rachat de TPS par Canal + fait craindre qu'il ne se fasse au détriment du consommateur. Quelle garantie entendez-vous donner ?
    Rodolphe BELMER. – Les consommateurs ne sont pas inquiets. Selon un sondage interne, les deux tiers des abonnés de Canal +, de CanalSat et de TPS accueillent favorablement cette fusion. Par exemple, 20% estiment que l'opération élargira l'offre de chaînes et de programmes, 10% qu'elle permettra d'accéder à davantage de films, 16% que la fusion est bonne en elle-même. Nous nous plaçons dans une dynamique de croissance. Notre objectif est d'attirer de nouveaux abonnés à la télévision payante, sous-développée en France. Nous n'avons donc aucun intérêt à appauvrir l'offre et à pratiquer une surenchère des tarifs d'abonnement.

    Qu'adviendra-t-il des deux marques ?

    Le débat n'est pas tranché. Nous avons engagé une réflexion sur les marques, leurs promesses éditoriales et leur adéquation aux différents systèmes de diffusion. La question est moins financière que stratégique. Pour les antennes satellites, il reste deux questions à résoudre : une question financière et une question de capacité de diffusion qui corresponde à notre offre de chaînes. N'avoir qu'un seul signal demain au lieu de deux actuellement coûte 100 euros par abonné, soit une enveloppe globale comprise entre 80 et 150 millions d'euros. Cette somme reste cependant marginale au regard des 7,5 milliards que représente le nouvel ensemble Canal +/TPS.

    Avez-vous l'intention de réduire le nombre de chaînes, en particulier celles qui se retrouveront demain en concurrence frontale ?

    Non. Là aussi, nous sommes convaincus que l'investissement dans les contenus nourrit la croissance. Pour se développer et être plus rentable, CanalSat a besoin de davantage de chaînes, de plus en plus ciblées. C'est un cercle vertueux bien compris par BskyB, par exemple, qui diffuse en Grande-Bretagne 60 chaînes de plus que CanalSat et TPS réunis. Sur la quinzaine de chaînes qui sont dans le patrimoine de TPS, seules trois ou quatre font doublon. Les autres détiennent des contrats que la fusion n'a aucune raison d'abroger.

    Demain, TF 1 et Canal +, les deux plus gros détenteurs de catalogues qui sont aussi les leaders de la télévision payante et gratuite, seront réunis au sein d'un même ensemble. Le droit à la concurrence vous obligera-t-il à faire des concessions ?

    Je ne vois pas en quoi. Il n'y a aucune fusion opérationnelle avec TF 1 et M 6. TF 1 et M 6 ne disposent pas de droits de vote dans la future entité et il n'existe pas de pacte d'actionnaires. Je ne vois donc pas en quoi cette fusion supprimera la concurrence qui existe aujourd'hui entre nos catalogues de films respectifs (TFM et StudioCanal).

    La fusion supprime un guichet de financement pour le cinéma français. Quelles garanties entendez-vous lui offrir ?

    Canal + est le principal moteur de l'exception culturelle française. C'est pour nous un devoir et une fierté. Le renforcement de Canal + à travers le rapprochement permettra de pérenniser et de développer ce modèle unique de financement du cinéma. De plus, il faut arrêter les fantasmes : il n'y a pas de deuxième guichet ! Canal + a investi 135 millions d'euros dans le cinéma français indépendant en 2005, soit 114 films préachetés. De son côté, TPS n'a déboursé que 25 millions dans une quinzaine de préachats de films de producteurs majoritairement affiliés. Quant aux garanties, c'est l'accord vertueux que nous avons signé avec le cinéma français et que tout le monde reconnaît comme gagnant/gagnant. Au-delà du cinéma, cette fusion nous permettra de dégager les marges de manoeuvre nécessaires pour accroître considérablement nos investissements dans la fiction française et développer une politique documentaire ambitieuse.

    Cette fusion aurait été accélérée par la concurrence nouvelle des télécoms. La subissez-vous réellement ?

    Imaginez que le chiffre d'affaires total de la télévision payante en France pèse 3 milliards d'euros quand celui de France Télécom atteint environ 50 milliards ! Les opérateurs télécoms historiques sont dans la logique de maintenir à tout prix leur nombre d'abonnés pour rentabiliser leurs réseaux. Pour se différencier, ils investissent fortement dans les contenus avec les avantages d'un chéquier ouvert et sans aucune obligation légale, contrairement aux opérateurs télévisuels. C'est une concurrence déterminée et puissante. Dans le marché de la télévision payante qui ne gagne presque pas d'abonnés et dont la rentabilité n'excède pas 4%, le groupe Canal + n'est pas dans la situation enviable dépeinte par ses détracteurs. Ces derniers utilisent des arguments déloyaux pour casser les bienfaits de cette opération. Il n'est donc pas question que cette fusion affaiblisse Canal + et renforce nos concurrents.


    Quatre mois après l'annonce du rapprochement des bouquets satellitaires CanalSat et TPS, le directeur général de la chaîne Canal + détaille les enjeux de cette fusion soumise à l'examen des autorités de la concurrence.

    LE FIGARO. – Le rachat de TPS par Canal + fait craindre qu'il ne se fasse au détriment du consommateur. Quelle garantie entendez-vous donner ?
    Rodolphe BELMER. – Les consommateurs ne sont pas inquiets. Selon un sondage interne, les deux tiers des abonnés de Canal +, de CanalSat et de TPS accueillent favorablement cette fusion. Par exemple, 20% estiment que l'opération élargira l'offre de chaînes et de programmes, 10% qu'elle permettra d'accéder à davantage de films, 16% que la fusion est bonne en elle-même. Nous nous plaçons dans une dynamique de croissance. Notre objectif est d'attirer de nouveaux abonnés à la télévision payante, sous-développée en France. Nous n'avons donc aucun intérêt à appauvrir l'offre et à pratiquer une surenchère des tarifs d'abonnement.

    Qu'adviendra-t-il des deux marques ?

    Le débat n'est pas tranché. Nous avons engagé une réflexion sur les marques, leurs promesses éditoriales et leur adéquation aux différents systèmes de diffusion. La question est moins financière que stratégique. Pour les antennes satellites, il reste deux questions à résoudre : une question financière et une question de capacité de diffusion qui corresponde à notre offre de chaînes. N'avoir qu'un seul signal demain au lieu de deux actuellement coûte 100 euros par abonné, soit une enveloppe globale comprise entre 80 et 150 millions d'euros. Cette somme reste cependant marginale au regard des 7,5 milliards que représente le nouvel ensemble Canal +/TPS.

    Avez-vous l'intention de réduire le nombre de chaînes, en particulier celles qui se retrouveront demain en concurrence frontale ?

    Non. Là aussi, nous sommes convaincus que l'investissement dans les contenus nourrit la croissance. Pour se développer et être plus rentable, CanalSat a besoin de davantage de chaînes, de plus en plus ciblées. C'est un cercle vertueux bien compris par BskyB, par exemple, qui diffuse en Grande-Bretagne 60 chaînes de plus que CanalSat et TPS réunis. Sur la quinzaine de chaînes qui sont dans le patrimoine de TPS, seules trois ou quatre font doublon. Les autres détiennent des contrats que la fusion n'a aucune raison d'abroger.

    Demain, TF 1 et Canal +, les deux plus gros détenteurs de catalogues qui sont aussi les leaders de la télévision payante et gratuite, seront réunis au sein d'un même ensemble. Le droit à la concurrence vous obligera-t-il à faire des concessions ?

    Je ne vois pas en quoi. Il n'y a aucune fusion opérationnelle avec TF 1 et M 6. TF 1 et M 6 ne disposent pas de droits de vote dans la future entité et il n'existe pas de pacte d'actionnaires. Je ne vois donc pas en quoi cette fusion supprimera la concurrence qui existe aujourd'hui entre nos catalogues de films respectifs (TFM et StudioCanal).

    La fusion supprime un guichet de financement pour le cinéma français. Quelles garanties entendez-vous lui offrir ?

    Canal + est le principal moteur de l'exception culturelle française. C'est pour nous un devoir et une fierté. Le renforcement de Canal + à travers le rapprochement permettra de pérenniser et de développer ce modèle unique de financement du cinéma. De plus, il faut arrêter les fantasmes : il n'y a pas de deuxième guichet ! Canal + a investi 135 millions d'euros dans le cinéma français indépendant en 2005, soit 114 films préachetés. De son côté, TPS n'a déboursé que 25 millions dans une quinzaine de préachats de films de producteurs majoritairement affiliés. Quant aux garanties, c'est l'accord vertueux que nous avons signé avec le cinéma français et que tout le monde reconnaît comme gagnant/gagnant. Au-delà du cinéma, cette fusion nous permettra de dégager les marges de manoeuvre nécessaires pour accroître considérablement nos investissements dans la fiction française et développer une politique documentaire ambitieuse.

  7. #7
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Re: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

    Le lundi 5 février 2007
    L'opération de fusion entre TPS et Canal+ entraînera un "impact financier exceptionnel" de 350 millions d'euros sur le résultat d'exploitation, a estimé Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi dans un entretien au journal Les Echos. "Sur le plan comptable, cette somme va affecter les exercices 2006 et 2007 pour des montants voisins, avec un reliquat prévu pour 2008", a-t-il confirmé. Selon lui, pour l'exercice de l'année dernière, "l'impact de cette charge exceptionnelle, au niveau du résultat net ajusté de Vivendi, sera de 120 millions d'euros environ". "Malgré cette charge, qui n'était pas prévue lorsque nous avons annoncé notre objectif 2006, celui-ci sera tenu", a affirmé Jean-Bernard Lévy. Le rapprochement des activités de télévision payante du Groupe Canal+ et de TPS au sein de Canal + France est effectif depuis le 5 janvier. Il consacre la fusion des deux grands bouquets satellitaires français, CanalSat et TPS

  8. #8
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Talking Re: Infos T*1, Msix, Can*l+ ---- tout chaud IMPORTANT

    La fusion Canal+/TPS, effective depuis début janvier, va entraîner une "réorganisation" des chaînes doublon et le groupe ne conservera que 7 chaînes de cinéma sur 14, a annoncé Rodolphe Belmer, directeur général de Canal+, dans un entretien au Monde . "Nous allons réorganiser les chaînes à doublon que nous possédons", explique M. Belmer. "Concernant les chaînes cinéma, nous allons fusionner les huit chaînes de TPS et les six de CanalSat en une seule offre qui couvrira des thématiques pertinentes et attractives. Au final, nous proposerons sept chaînes thématiques", précise le responsable de la chaîne. Canal+ France proposera ainsi les chaînes Cinecinema Premier, Emotion, Frisson et Famiz, et "les chaînes de TPS seront rebaptisées Cinecinema Star, Cinecinema Culte, tandis que Cinétoile deviendra Cinecinema Classic", poursuit-il. Cette réorganisation ne concerne pas les chaînes appartenant à des éditeurs indépendants diffusées par Canal+, ajoute-t-il. Concernant le sport, Canal+ va proposer une "offre assez complète avec quatre chaînes: Canal+, qui reste le concentré des meilleurs événements sportifs; Canal+ Sport avec les événements exclusifs, Sport+ et Infosport". Selon M. Belmer, TPS Star, la principale chaîne de TPS qui est diffusée par d'autres opérateurs, notamment les fournisseurs d'accès à l'internet, "ne présente pas une menace particulière pour Canal+". "Nous ne devrions pas avoir de problèmes de développement de notre parc de 5,1 millions d'abonnés si nos programmes continuent d'être stimulants", poursuit le directeur général de la chaîne qui "prépare une nouvelle chaîne pour enrichir l'offre" du bouquet. La fusion des deux grands bouquets satellitaires français TPS et CanalSat, au sein d'un nouveau groupe baptisé Canal+ France, est effective depuis le 5 janvier. Elle va entraîner la suppression de 170 emplois, sur la base du "volontariat" selon la direction, sur un total de quelque 3.840 salariés

  9. #9
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Re: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

    Canal + vient de révéler le coût de la fusion Canal +/TPS : 350 millions d'euros. Chiffre très éloigné des « estimations » qui avaient été faites voici quelques semaines par les principaux « brokers » de la place de Paris. Les sommes les plus fantaisistes avaient alors été annoncées par le Crédit Suisse First Boston (779 millions d'euros), CA Chevreux (700 millions d'euros) ou encore Goldman Sachs (550 millions d'euros) et ABN Amro (450 millions d'euros). Seuls deux brokers ont vu juste : Merill Lynch et Morgan Stanley. La Société Générale, avec 300 millions d'euros, n'était pas tombée très loin

  10. #10
    VIP Member
    Join Date
    25-06-2005
    Posts
    341
    Uploads
    77

    Re: Infos Tf1, M6, C+ ---- tout chaud

    que de mouvements depuis ces 5 semaines

Similar Threads

  1. Infos sur CI+ / HD+
    By lolofrance in forum English (UK)
    Replies: 0
    Last Post: 27-10-2009, 10:56:46
  2. Infos Canals*t....Infos canls*t....
    By youri89 in forum French / Français
    Replies: 1
    Last Post: 27-04-2007, 08:07:15
  3. Tv en HD : infos
    By youri89 in forum French / Français
    Replies: 0
    Last Post: 12-02-2007, 10:30:27
  4. Infos divers T*S et Cs*t : derniéres infos..
    By youri89 in forum French / Français
    Replies: 6
    Last Post: 20-01-2007, 17:55:25
  5. Infos please ?
    By SOF13 in forum General Discussions: DVB-PCI Cards
    Replies: 1
    Last Post: 29-06-2005, 21:30:34

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •