Grâce au Mondial, la chaîne payante BeIn Sports aurait gagné 2 millions de téléspectateurs, soit 850 000 nouveaux foyers abonnés, selon un sondage de l'institut Kantar Media.

BeIn Sports, qui souligne ne pas encore connaître le nombre d'abonnements récents, comptait avant le Mondial 1,7 million d'abonnés. Elle atteindrait donc pour l'instant 2,5 millions d'abonnés.

Il faut dire que la chaîne qatarie, filiale d'Al-Jazira, n'a pas lésiné sur les moyens. Elle a acquis les droits de diffusion de la totalité des 64 matches du Mondial auprès de la chaîne privée TF1, qui s'est réservé uniquement les 28 meilleurs matches, dont tous ceux de l'équipe de France.

BeIn diffuse donc tous les matches mais a l'exclusivité pour 36 d'entre eux, le reste en doublon avec TF1.
50 millions payés à TF1

TF1, qui avait payé 130 millions pour tous les droits, en aurait récupéré environ 50 millions en en revendant une partie à BeIn, selon la presse.

L'abonnement bon marché de BeIn Sports (12 euros par mois) ne nécessitant aucun engagement, ceux des abonnés venus uniquement pour le Mondial pourraient se désabonner après la Coupe du monde.

Le match France-Nigeria a attiré sur BeIn lundi soir 1,16 million de téléspectateurs, qui s'ajoutent aux 16 millions qui ont regardé le match sur TF1, le signe que la plupart des abonnés de BeIn restent sur la chaîne payante en cas de doublon avec TF1. Il faut y ajouter l'audience dans les bars et lieux publics, difficile à chiffrer.

Pour le match Argentine-Suisse, diffusé seulement sur BeIn, l'audience aurait atteint le pic record de 1,7 million de téléspectateurs.
Des images identiques, pas les commentateurs

Sur TF1 et BeIn, les images sont strictement identiques et seuls les commentaires changent, car les matches sont montés par une équipe internationale de réalisateurs installés à Rio qui transmet le même signal à toutes les chaînes internationales.

« Ceux qui s'abonnent non seulement ont pris l'habitude de la chaîne mais ils s'installent souvent devant leur poste bien avant le match, pour regarder les émissions d'avant-match une heure avant le coup d'envoi, avec l'arrivée des joueurs et les échauffements », commente le directeur de la rédaction de BeIn Florent Houzot. Le premier avant-match de France-Honduras avait rassemblé 600000 téléspectateurs entre 20 h et 21 h.

BeIn a constaté lors de ce premier match de l'équipe de France un afflux de téléspectateurs après la mi-temps, car ses abonnés se sont rendus compte que leur chaîne diffusait aussi les matches des Bleus, a-t-il ajouté.

France-Suisse et France-Equateur avaient également dépassé un million de téléspectateurs sur BeIn.