SES (NYSE Euronext Paris et Bourse de Luxembourg: SESG) a annoncé aujourd'hui la signature d'un contrat pluriannuel avec une plate-forme gérée par un consortium de diffuseurs d'Afrique de l'Ouest basé à Lomé et dirigé par Africable et Media Plus, visant à fournir des services de télévision directe par satellite dans les pays francophones d'Afrique sub-saharienne.

Le contrat, portant sur deux répéteurs, permettra à la nouvelle plate-forme de proposer la télévision directe par satellite depuis son téléport de Bamako à destination des pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le déploiement débutera le 1er octobre 2014 au Mali, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Niger.

SES fournira la capacité satellitaire sur son satellite SES-4 situé à 22 degrés Ouest, le principal créneau orbital de la société pour l'Afrique francophone sub-saharienne, procurant une pénétration de 100 % dans les zones urbaines comme non-urbaines.

Le service offrira un bouquet de 80 chaînes, en clair et cryptées, et aidera les pays membres à respecter la date limite générale de migration vers le numérique fixée à juin 2015. Les téléspectateurs pourront à la fois se connecter aux réseaux nationaux existants de télévision numérique terrestre et recevoir des contenus par satellite en utilisant un récepteur à double tuner (MPEG4 et DVBS2/T2) inclus dans l'offre.

« En tant qu'opérateur satellitaire mondial, SES est bien positionné pour faciliter la migration vers le numérique, en particulier en Afrique où les difficultés géographiques sont importantes pour les diffuseurs », a déclaré Ibrahima Guimba-Saidou, vice-président directeur de SES pour l'Afrique. « SES dispose au total de plus de 50 satellites au niveau mondial, dont neuf couvrant l'Afrique. De ce fait, nous sommes bien positionnés pour accroître le choix de chaînes de diffusion pour les communautés locales. »

Ismaïla Sidibé, PDG d'Africable, a affirmé : « Notre slogan est 'Right to TV' (Le droit à la télévision). Avec plus de 20 années d'expérience en tant que l'un des principaux opérateurs radio et de câblodistribution (MMDS) et fournisseurs de contenu en Afrique, nous comprenons l'importance de soutenir la migration vers le numérique sur le continent afin de toucher 100 % du public. Notre objectif est de proposer une télévision de qualité à l'ensemble de la population pour un coût abordable, et nous pensons que la technologie de la télévision directe par satellite peut nous aider à y parvenir. »