Et si le Web était complètement distribué ? La firme à l'origine du célèbre protocole de transfert de fichiers passe à la vitesse supérieure et lance sous Windows un navigateur bâti sur Chromium... en mesure de charger des pages Web stockées sur les ordinateurs des membres du réseau.







Cette page web est animée par 1804 personnes… et vous ». Voilà ce qu'on peut lire lorsqu'on démarre Maelstrom, un nouveau navigateur proposé par BitTorrent, qui ressemble énormément à Chrome… Mais par ailleurs capable de charger des pages via le fameux protocole de transfert de fichiers en P2P.


Lancé en catimini en décembre, Project Maelstrom est désormais accessible en bêta à tous les utilisateurs de Windows. Il suffit de télécharger le client (36 Mo environ) depuis le site officiel. Maelstrom, basé sur Chromium -la version open source de Chrome- vous permet de naviguer sur le Web de façon traditionnelle. Mais il offre aussi la possibilité de se rendre sur des pages hébergées non pas sur un serveur au fond d'un gigantesque datacenter... mais sur les machines des membres du réseau.
Et ça marche plutôt bien. Plutôt que de cliquer sur un lien HTTP, vous lancez un lien Magnet. Immédiatement, Maestrom tente de se connecter au torrent qui contient les éléments de la page Web. C'est à vrai dire, un tantinet plus long qu'un simple clic sur le Web classique, car une étape de connexion -qui prend environ une à deux secondes en général- est nécessaire. Une fois le torrent rejoint, le chargement de la page est instantané. Bluffant !


Seul (gros) problème pour le moment : les contenus, qui sont extrêmement rares. BitTorrent recense seulement quelques pages distribuées que vous pouvez consulter. Pour parvenir à changer le Web, pour le faire passer d'un modèle centralisé à un modèle complètement distribué, il faudra que ce protocole séduise les développeurs. Il en a les moyens, puisqu'il permet de lancer un site à moindre frais : plus besoin de payer un hébergeur… BitTorrent annonce avoir déjà séduit 10 000 développeurs et 3500 producteurs de contenus. En parallèle à son navigateur, il a lancé par ailleurs un outil pour faciliter la publication de sites P2P.