Si l'OS de Google domine toujours largement le marché européen des smartphones, ceux d'Apple et de Microsoft commencent à grignoter des parts. Détails.

Si iOS et Android se partagent l’essentiel du marché des systèmes d’exploitation mobiles, leurs parts respectives ont varié au début de l’été 2015 révèlent les derniers chiffres du cabinet Kantar Worldpanel. On remarque ainsi un recul du système de Google sur les cinq principaux pays du marché européen (France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie et Espagne) par rapport à la même période de l’an dernier. Il passe ainsi de 75,1% de parts de marché à 71%.


Sur la période allant du début du mois de mai à la fin du mois de juillet 2015, Android a reculé de 4,1% par rapport à la même période un an auparavant. Qui dit recul d’Android, dit souvent envol d’iOS. Mais cette fois, la baisse de forme de l’OS de Google profite à parts quasiment égales à iOS et à Windows (+2,5% et +2,4%). L’OS d’Apple détient désormais 17% du marché. Celui de Microsoft, qui a gagné des parts de marché dans quatre des cinq pays du panel européen et plus particulièrement en France et en Allemagne (+3,9% et +4%), est installé sur 11,1% des smartphones.



Les analystes de Kantar pointent également du doigt la maturité du marché européen comme facteur ayant influé sur la part de marché d’Android. « La maturité du marché, précise Dominic Sunnebo, business unit director chez Kantar, augmente l’impact des transferts d’un OS à l’autre. Ainsi 27% des acheteurs de smartphones européens ont abandonné Android pour iOS. »



Les chiffres français reflètent quant à eux plutôt bien l'évolution européenne. Android, en baisse, domine toujours le marché avec 69,6% de parts de marché devant iOS et Windows (respectivement installés sur 17% et 12,6% des smartphones français). Quant à Blackberry, Firefox OS et consorts, ils se partagent les miettes avec seulement 0,8% du marché.