L’éditeur travaille sur une mise à jour différentielle pour la Spring Creators Update, ainsi que sur un système de reprise des téléchargements en cas d’erreur.

Les mises à jour de Windows 10 prennent de plus en plus de temps à télécharger et à installer. Tous les mois, Microsoft propose des patchs cumulatifs qui regroupent tous les correctifs et surtout le passage à une version majeure (actuellement la Fall Creators Update) nécessite de télécharger environ 3 Go de données.

Interrogée à ce sujet par un utilisateur, Dona Sarkar, la responsable des Windows Insiders chez Microsoft, a indiqué que les développeurs sont poussés à améliorer la rapidité des mises à jour car cela bénéficie à tous les utilisateurs.


Une mise à jour différentielle pour la Spring Creators Update

Microsoft travaille depuis 2016 sur des mises à jour en mode différentiel avec la plateforme UUP (Unified Update Platform). Ce procédé permet de réduire la taille des téléchargement d’environ 35% lors du passage à la prochaine version majeure de Windows 10, car il ne prend en compte que les différences entre les deux systèmes.

Elle est active sur la Fall Creators Update, ce qui devrait réduire le téléchargement de la Spring Creators Update.

Ensuite, l’éditeur envisage de modifier Windows Update pour être capable de reprendre un téléchargement en cours en cas de problème. Un bénéfice important pour l’utilisateur car actuellement, Windows Update recommence l’opération à zéro. En revanche, Microsoft n’a pas indiqué quand cette nouvelle fonction sera opérationnelle, ni si elle concernera toutes les mises à jour ou seulement celles majeures.