La firme de Cupertino utilise les services Google Cloud -en plus de ceux d'Amazon- pour le stockage des données de ses utilisateurs dans le nuage.

Utilisateurs de produits Apple sous iOS, saviez-vous que vos données étaient dorénavant stockées sur des serveurs Google Cloud ? C'est en effet ce que révèlent le site Arstechnica et la documentation de sécurité iOS, mise à jour en janvier dernier. Google et Amazon seraient donc les deux fournisseurs d'hébergement cloud d'Apple alors que Microsoft, jusqu'à présent mentionné dans les documentations de sécurité, n'en fait plus partie.


Vos données sont quand même bien protégées

Au sein du document, Apple ne précise pas quelle est la nature des données hébergées dans les fermes de serveurs Google, se contentant d'énumérer les éléments faisant appel à iCloud, des applis tiers à celles de l'écosystème iOS.

Toutefois, le géniteur de l'iPhone détaille sommairement le type de sécurité utilisée pour crypter les données. Chaque fichier serait éclaté en plusieurs morceaux qui sont ensuite codés en AES-128 avec, en sus, une clé supplémentaire qui utilise le protocole SHA-256. Les clés et les métadonnées sont hébergées par Apple, au sein du compte iCloud, et les morceaux sur les serveurs Google Cloud et Amazon.

A noter, si la mention aux services Microsoft Azure n'est plus d'actualité dans les documents publiés par Apple, cela ne veut pas nécessairement dire qu'ils ne sont plus utilisés du tout.


Plus de Google, moins d'Amazon ?

Quoi qu'il en soit, le fait qu'Apple se serve officiellement de solutions Google est une victoire pour ce dernier qui, selon CNBC, avait de la peine à rejoindre Microsoft et Amazon dans la course au stockage dans le Cloud de données tiers.

Autre raison potentielle expliquant ce changement : le coût d'exploitation des serveurs d'Amazon qui pourrait être bien plus élevé que celui demandé par Google. Un moyen pour Cupertino de se détacher peu à peu d'un géant pour en adopter un autre, un concurrent qui plus est ?

Apple se veut enfin rassurant : toutes les données ainsi conservées par Google Cloud sont anonymes et décorrélées de toutes celles que Google peut conserver de son côté. Il est vrai qu'une mise en commun quelconque pourrait plutôt être mal vue. Très mal vue. Et coûter plusieurs millions de dollars à la firme d'Alphabet en cas de manquements à ses engagements contractuels.