Un opérateur en train de tirer des câbles en fibre optique à Versailles

La carte des déploiements de la fibre optique a été mise à jour par le gendarme des télécoms. 10,2 millions de locaux sont désormais raccordables mais les zones rurales sont délaissées.

Le déploiement de la fibre s’accélère enfin en France. On compte désormais 3,3 millions d’abonnés à la fibre de bout en bout (FttH) sur 7 millions bénéficiant du Très Haut Débit (débit supérieur ou égal à 30 Mbit/s) au 31 décembre 2017, selon le dernier observatoire des services fixes de l'Arcep. Il y a un an on ne totalisait que 2,2 millions d’abonnés sur 5,4 millions de clients THD.

Un petit mot sur les autres technologies qui permettent d'accéder au Très Haut Débit. Le VDSL2 est stable et représente 3,2 millions d'abonnements. Quant au câble, il semble amorcer une baisse au dernière trimestre 2017 : il ne représente ainsi plus que 262 000 abonnements. L'essentiel de la progression est donc du à la fibre.

La majeure partie du territoire non fibrée

Le nombre de locaux éligibles à la fibre progresse lui aussi et atteint les 10,2 millions, soit une hausse de 34% en un an. Cette amélioration notable ne masque cependant pas les disparités territoriales. L’Arcep a lancé en fin d’année dernière une carte des déploiements fibre qui vient d’être mise à jour. Elle fait état des taux de locaux raccordables à l'échelle de la commune.

Arcep - La carte des déploiements de la fibre optique en France au 31 décembre 2017.

Lorsque l’on jette un coup d’œil général, on constate que le blanc domine ce qui signifie que la majeure partie du territoire reste exclue de la fibre. Les zones en bleu foncé, où le taux de locaux raccordables dépasse les 80%, se concentrent surtout en zones très denses ou en zones denses d'initiative privée. Dans le détail, les zones très denses totalisent 4,8 millions des locaux couverts en FttH, les zones moins denses d'initiative privé 4,2 et les zones moins denses d'initiative publique 1,2.

Les régions parisiennes et lyonnaises sont particulièrement bien desservies... mais il y a aussi des surprises. Ainsi, dans le Cantal, la commune de Vebret est raccordée à plus de 80% alors qu’elle ne compte que quelques centaines d’habitants et aucune grande ville à proximité. Un bel exemple de RIP (Réseau d’Initiative Publique). Citons également le cas du département de l'Oise qui fait figure de champion avec ses communes rurales fibrées à un niveau exceptionnel.


Arcep - Le département de l'Oise sur la carte des déploiements fibre.

Les premiers accords entre opérateurs nationaux et de RIP devraient toutefois se matérialiser dans les prochains trimestres en ce qui concerne les zones moins denses d'initiative publique. Et changer quelque peu l'allure de cette carte.