logo - W3C


Apple, Google, Microsoft et Mozilla s'associent pour définir un socle technique commun. Mais chacun continuera d’opérer sa propre boutique applicative et d’avoir ses spécificités logicielles.

L’organisme de standardisation W3C compte un nouveau groupe de travail, à savoir « WebExtensions Community Group ».

Créé par Apple, Google, Microsoft et Mozilla, il a pour but de créer une plate-forme commune pour les extensions de navigateurs.

L’idée est de faire en sorte que celles-ci respectent un modèle technique commun dans une série de domaines comme la sécurité, la portabilité, la protection des données personnelles, la compatibilité ou la performance.

En particulier, il permettra aux développeurs de mieux implémenter les interfaces de programmation et les droits d’accès.

En revanche, il ne faudra pas s’attendre à ne voir plus qu’une seule boutique applicative.

Chaque navigateur continuera d’avoir sa propre place de marché avec des extensions qui seront spécifiques à chacun. Une même extension ne pourra donc pas, a priori, fonctionner sur tous les navigateurs.

Mais les développeurs pourront porter leurs extensions plus facilement d’un navigateur vers l’autre. L’utilisateur devrait, à terme, bénéficier d’un niveau de qualité logicielle plus élevé et plus homogène.






Source: W3C