Xiaomi continue sa marche en avant. Le constructeur chinois s’est fait une place de choix sur le marché mondial du smartphone. Au point de se classer à la seconde position du classement établi par le cabinet d’études Canalys. Une grande première !


Xiaomi a sorti bon nombre de nouveaux modèles ces derniers mois. On peut notamment citer le Poco X3 Pro, le smartphone pliant Mi Mix Fold ou encore la gamme MI 11 composée de cinq modèles.

De quoi lui permettre de faire un véritable bond sur le marché, le constructeur bénéficiant en outre des déboires de Huawei qui a perdu sa licence Android.

D’après le dernier rapport du cabinet Canalys, Xiaomi se classe désormais à la seconde position du classement des plus gros fabricants se smartphones.

Il faut toutefois préciser que Canalys répertorie uniquement le nombre de smartphones envoyés aux différents détaillants. Si bien que les chiffres de vente peuvent évidemment varier.

Toujours est-il que ce classement permet tout de même de nous fournir une bonne photographie à l’instant T des forces en présence.


Xiaomi a le vent en poupe

En 2020, Xiaomi était déjà passé devant Apple en matière de ventes de smartphones, se classant à la troisième position.

Au second trimestre 2021, il se niche à la deuxième place du classement des expéditions de smartphones révélé par Canalys.

Alors que Samsung est toujours premier, avec 19% de parts de marché, Xiaomi le talonne de près avec ses 17%. Suivent ensuite Apple (14%), Oppo et Vivo (10% chacun).

Fait intéressant, Xiaomi connaît notamment une croissance exponentielle, ses expéditions ayant bondi de 83% au second trimestre 2021.

Comme le précise le cabinet, le constructeur de Pékin reste toutefois largement axé sur le marché de masse. Il propose ainsi des prix bien moins conséquents que ses deux principaux concurrents.

Dans le détail, son prix de vente moyen est 40% moins cher que celui de Samsung (et 75% moins onéreux que le prix moyen d’Apple).

Par conséquent, « la priorité principale pour Xiaomi cette année sera de développer les ventes de ses appareils haut de gamme, tels que le Mi 11 Ultra.

Mais ce sera une bataille difficile, Oppo et Vivo partageant le même objectif »
, précise le cabinet . D’autant que ces derniers sont prêts à réaliser beaucoup de dépenses marketing pour se distinguer de Xiaomi.