On connait désormais le nombre d'abonnés à la plateforme française de streaming Salto, lancée en octobre 2020.

Lors d'un entretien concédé à Léa Salamé sur France Inter, la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, a « vendu la mèche » : « Ce n'est pas à moi de donner les chiffres, mais on doit en être à 700 000 abonnés. ». Refusant l'idée d'un échec, la responsable justifie que : « la plateforme est jeune, elle démarre, elle progresse. Elle vient de franchir des étapes importantes. Moi, je crois en ce projet et je maintiens que Salto a un avenir ».

La dirigeante, qui, dans le cadre de la présidence française de l'Union Européenne, préside également l'Union Européenne de Radiodiffusion (UER), a profité de l'occasion pour défendre, non seulement un service public fort (« Plus les médias privés sont puissants, comme on observe aujourd'hui en France avec la concentration des médias privés, plus on a besoin d'un audiovisuel public qui soit fort », mais aussi la création publique commune européenne face aux géants du streaming. Elle a ainsi confirmé la poursuite de l'investissement notamment dans des fictions pour les jeunes adultes au niveau européen.

Un nombre d'abonnés à Salto à prendre au conditionnel puisque les chiffres lancés officieusement sont souvent très largement gonflés.